Un père de famille a assassiné son fils, âgé de 10 ans, pour la modique somme de 1 000 dinars. Cela s'est passé en Algérie, plus exactement à Tixeraïne, dans la commune de Birkhadem, à Alger, rapporte le site arabophone Ennahar online, citant des sources judiciaires.

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : http://bit.ly/youtub-obs

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, un enfant de 10 ans a été tué par son propre père pour la simple et bonne raison qu'il lui avait pris sans son autorisation une somme de 1 000 dinars !

C'est ce qu'a indiqué le mis en cause au juge lors de sa comparution, mercredi 11 mars, devant le tribunal de Bir Mourad Raïs. L'auteur de l'infanticide a assuré qu'il n'avait nullement l'intention de tuer son enfant. Il ne voulait, a-t-il soutenu, que lui donner une leçon.

Pourtant, l'auteur du crime a roué de coups la victime jusqu'à ce que cette dernière rende son dernier souffle. Le juge a ordonné de procéder à une autopsie sur le corps du défunt pour se prononcer sur les causes exactes de sa mort. Le père a été mis en détention provisoire pour « coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort ».

Cette infanticide a jeté l'émoi sur toute la localité algéroise. Pour rappel, la capitale a été secouée la semaine dernière par un autre drame. Un couple de retraités a été tué à l'aide d'une barre de fer au niveau du quartier Kechatla. Dimanche 8 mars, c'est un jeune homme qui a été retrouvé brûlé vif dans la commune des Eucalyptus, située dans la banlieue sud-est d’Alger. Des témoignages ont affirmé que c'étaient deux repris de justice qui avaient commis ce meurtre, suite à un différend avec la famille de la victime. Cette dernière (B. S.) était âgée de 18 ans. Elle avait quitté le domicile familial depuis quelque temps suite à une dispute avec son père.

Lire aussi  : Algérie : Un jeune homme de 20 ans tué par son père à Constantine