Les services de la sécurité algérienne ont arrêté quatre individus accusés d'avoir enlevé quatre adolescentes dans la wilaya de Chlef. Les présumés ravisseurs ont été interpellés à Oran. Les jeunes filles ont, quant à elles, pu rejoindre leurs domiciles familiaux, rapportent des sources locales.

Le 10 mars dernier, des membres de famille des quatre jeunes filles se sont présentés devant le brigade de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Chlef ( située au Nord-Ouest de l'Algérie). Ils ont signalé la disparition de quatre adolescentes âgées entre 14 et 15 ans dans des circonstances mystérieuses.

Aussitôt, les services compétents ont procédé à l'ouverture d'une enquête afin de retrouver les disparues et identifier les personnes impliquées. Après une vaste opération de recherche, les gendarmes ont retrouvé les quatre filles, abandonnées au niveau de l'autoroute Est-Ouest, sur l'axe Boukadir, à Chlef. Les investigations ont également permis d'identifier les suspects.

Les quatre individus arrêtés à Oran

Les éléments de la Gendarmerie ont ont finalement pu arrêter les quatre individus, localisés à la wilaya d'Oran, pour les présenter ensuite devant les autorités judiciaires compétentes. Le juge d’instruction a aussitôt ordonné leur mise en détention provisoire, en attendent leurs procès. Âgés de 24 à 58 ans, ils risquent des peines de prison pour "détournements de mineurs".

Rappelons que la wilaya de Tebessa, à l’Est de l’Algérie, avait connu il y a quelques jours un scénario semblable. Ce jour-là, deux collégiennes, âgées toutes les deux de 15 ans, ont été kidnappées et violées. Les éléments de la Sûreté ont identifié les présumés kidnappeurs et procédé à leur arrestation. Ces derniers sont âgés de 20 et 26 ans.

Lire également : Algérie : Tentative d’enlèvement d’un nouveau-né dans un hôpital