La lutte contre la propagation du virus Covid-19 ou le coronavirus se poursuit en Algérie. Comme toutes les institutions et autres organismes, la société nationale des hydrocarbures Sonatrach est en alerte maximale. Et si l'on croit son PDG, Toufik Hakkar, son action a commencé dès que l'Algérie a enregistré ses premiers cas.

« Dès l'apparition des premiers cas dans notre pays, nous avons suspendu les voyages des ressortissants étrangers vers nos installations et les déplacements de nos employés vers l'étranger. Aussi, nous avons pris une batterie de mesures de précaution sur le terrain », a affirmé le patron du groupe Sonatrach dans une vidéo publiée sur la page Facebook de la compagnie.

Toufik Hakkar citera plusieurs actions menées par son groupe. Sonatrach a intensifié le nettoyage et la désinfection de tous ses sites, mis en place des gels hydroalcooliques aux entrées des bases et obligé les agents de nettoyage à porter des tenues de sécurité, a-t-il indiqué, en rappelant que l'Algérie est en train de vivre des circonstances difficiles.

Sonatrach s'adresse à ses employés en lutte contre le coronavirus

Aussi, la direction générale de Sonatrach a invité les employés qui ont des reliquats de congés de les prendre, sans pour autant perturber le fonctionnement de leurs organismes. Sonatrach a également suspendu les activités de stage, que ce soit au siège de la direction générale ou au niveau des unités de travail. Selon Toufik Hakkar, il est également décidé de limiter les réunions à celles considérées comme principales.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

« La direction générale de Sonatrach est en alerte maximale pour affronter cette dangereuse épidémie. Nous agissons avec sagesse et perspicacité, même si, parfois, nous procédons au durcissement des procédures pour protéger la santé des employés et contribuer à l'effort national en faveur de la santé publique », souligne aussi le patron de société nationale des hydrocarbures.

En fait, de nombreuses autres mesures ont été prises par la direction générale du groupe pétrolier algérien dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus parmi ses employés et en Algérie. C'est dire que l'alerte maximale dans laquelle Sonatrach s'est mise constitue une mise en préparation pour une guerre à livrer contre ce virus mortel qu'est le Covid-19.

Lire aussi : L’Algérie prend des mesures « urgentes » face à la chute drastique des prix du pétrole