L'ambassadeur de France en Algérie, Javier Driencourt, a été convoqué, ce mardi 31 mars, par le ministre des Affaires étrangères, suite aux propos « mensongers, haineux et diffamatoires » à l’égard de l’Algérie, tenus sur un plateau d'une chaîne de télévision française, indique un communiqué du MAE diffusé via l’agence officielle (APS).

« L’ambassadeur de France en Algérie a été convoqué, ce jour, 31 mars 2020, par M. le ministre des Affaires étrangères, qui lui a fait part des vives protestations de l’Algérie suite aux propos mensongers, haineux et diffamatoires à l’égard de l’Algérie et de ses autorités tenus, tout récemment, sur un plateau d’une chaîne de télévision publique française », ajoute le communiqué.

« Tout en demandant à l’ambassadeur de France en Algérie de porter ces protestations aux plus hautes autorités de son pays, le ministre des Affaires étrangères a déploré que cette chaîne persiste dans son dénigrement systématique de l’Algérie au moment où tous les efforts doivent converger vers la lutte contre la pandémie du Covid-19 », souligne la même source. Le communiqué précise que L’ambassade d’Algérie à Paris « a été instruite à l’effet d’intenter une action en justice contre cette chaîne de télévision et l’individu auteur des propos injurieux à l’égard de l’Algérie ».

Notons que cette décision interviendrait suite aux dernières déclarations tenues par Francis Ghilès, chercheur au Centre de Relations internationales à Barcelone, sur le plateau de la chaîne française "France 24", dans lesquelles il a affirmé que « le matériel et les protections sanitaires reçus de Chine ont été conduits vers l’hôpital militaire de Ain Naadja dès leur arrivée ».