Un homme de 58 ans a été arrêté par les éléments des services de sécurité pour profanation du Coran et sorcellerie. Selon des sources locales, le mis en cause de Sougueur, dans la wilaya de Tiaret, est accusé de plusieurs autres griefs, selon les termes de la loi.

L'individu, répondant aux initiales de M. B., est également accusé de dénaturer le Coran et d'usurper et de pratiquer une fonction qui n'est pas la sienne. Les services de police lui reprochent aussi de détenir les photos de personnes sans leur consentement ainsi que du matériel médical alors qu'il n'en a pas le droit, sur le plan légal.

Des exemplaires déchirés du Coran, avec inscriptions comiques et moqueuses

En fait, les éléments de la police ont découvert le pot aux roses lors d'un contrôle de routine dans l'une des rues de Sougueur. Ils ont en effet contrôlé un homme à bord de son véhicule vers 3 heures du matin. Ils découvriront ensuite des exemplaires déchirés du Coran sur lesquels étaient écrites des inscriptions comiques et moqueuses. Ainsi que des talismans et des photographies de personnes inconnues.

Cette découverte a amené les services de sécurité à ouvrir une enquête et approfondir les recherches. Une perquisition au domicile du mis en cause permettra de découvrir des "tableaux" destinés à la sorcellerie ainsi que des plantes et des bouteilles contenant des liquides de différentes couleurs. Des photographies d'hommes et de femmes ainsi que d'autres talismans ont également été trouvés chez l'individu en question.

À lire aussi :  Un homme armé d'un sabre interpellé près d'une mosquée

A l'issue de la procédure réglementaire, les éléments de la police de Tiaret ont fini par présenter le mis en cause devant le procureur de la République près le tribunal de la même ville. Ce dernier a mis l'individu sous mandat de dépôt dans le cadre d'une procédure de comparution directe.

Lire aussi : « Belahmer assassiné pour une affaire d’honneur » : Ce qui en est réellement