Un imam algérien décède du coronavirus en France

Un autre ressortissant algérien établi en France a succombé, dimanche 19 avril, au coronavirus. Il s’agit d’un imam âgé de 44 ans, décédé à l’hôpital de Nantes des suites du Covid-19. Répondant au nom de Ahmed Lamri, il exerçait en tant qu’imam délégué à la mosquée de la ville de Nantes, dans l’Ouest de la France.

Le défunt, né en 1975, laisse une veuve et 4 enfants. Il était imam à la mosquée d’El Mohamadia en Algérie avant de partir en France en 2017. Ahmed Lamri a été hospitalisé durant une période d’un mois suite à la dégradation de son état de santé. Il est resté sous assistance respiratoire plusieurs jours avant d’être emporté par le coronavirus, dimanche.

A cette occasion, Youcef Bemahdi, ministre algérien des Affaires religieuses, a adressé un message de condoléances à la famille du défunt. Ahmed Lamri n'est, malheureusement, pas le premier Algérien de France à décéder de ce virus. Le 4 avril dernier, Saad Bousafsaf, un ressortissant algérien âgé de 61 ans et travaillant dans une supérette de la banlieue parisienne, a rendu l'âme à l’hôpital de Bligny à Paris. Sa mort a provoqué l'affliction de toute sa ville.

Faits-divers Un Algérien tente de jeter sa femme du 12e étage à Bordeaux

Le 26 mars dernier, c’était un père de famille âgé de 46 ans et originaire de la région d’Iflissen, dans la wilaya de Tizi Ouzou, en Kabylie, qui a été emporté par la maladie. Il a succombé au Covid-19 après plusieurs jours de lutte.

Lire aussi : Algérie : Une fille âgée de 9 ans décède du Coronavirus à Ouargla


Vous aimez cet article ? Partagez !