Colonisation du Sahara occidental : « La France a des intérêts derrière son soutien au Maroc »

Le représentant du Front Polisario auprès des Nations unies, Sidi Mohamed Omar, a accusé la France d'être un allié du Maroc dans la question du conflit au Sahara occidental. Selon lui, le processus de décolonisation du Sahara occidental "ne connaît pas de progrès" au niveau de l'ONU en raison des entraves dressées par le Maroc, soutenu par ses alliés, rapporte dimanche l'agence de presse sahraouie (SPS).

Abordant les différents obstacles sur lesquels bute la décolonisation du Sahara occidental au niveau des Nations unies, Sidi Mohamed Omar a épinglé le Maroc qui dresse, selon lui, des entraves avec le soutien de ses alliés. « Je considère que le rôle négatif que joue la France, qui soutient le Maroc (la puissance occupante), au Conseil de sécurité est l'une des principales raisons du non-respect par Rabat de ses obligations internationales », a-t-il dénoncé.

Selon lui, le Maroc fait tout pour que la question du Sahara occidental, dernière colonie en Afrique, ne soit pas réglée. D'ailleurs, il a indiqué que le processus de décolonisation connaît présentement une « paralysie totale ».

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

En outre, le diplomate sahraoui n'a pas manqué d'appeler à contrer la propagande marocaine. À cet effet, il a souhaité que « les campagnes internationales de solidarité avec la cause sahraouie »  soient intensifiées. Ceci afin de « faire pression sur l'occupation marocaine, en mettant l'accent sur le rôle important que joue la société civile à cet égard ».

La France a des intérêts derrière son soutien au gouvernement marocain

De son côté, le président de la Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO), Pierre Galand, a mis l'accent sur la responsabilité de l’ONU, qui semble incapable «de respecter ses propres engagements». Mais aussi de la France qui fait obstacle au Conseil de sécurité. « La France joue un rôle contesté et contestable alors qu’elle se prétend la patrie des droits de l’Homme. Elle ne s’anoblit pas dans l’attitude qu’elle a de soutenir de manière quasi aveugle le Maroc dans ses prétentions sur le Sahara occidental», a-t-il déclaré.

Selon lui, le Maroc s’est toujours présenté comme l’allié le plus fidèle de la France mais aussi de l’Europe. «La France a une responsabilité évidente dans la situation. Non seulement au Conseil de sécurité où elle fait obstacle très régulièrement, mais aussi en Europe où nous avons découvert ses manœuvres dans la commission européenne pour favoriser et obtenir la signature de l’accord entre l’Europe et le Maroc concernant les accords de pêche et les accords agricoles», souligne M. Galand. Et d'asséner : « Il apparaît aux yeux de beaucoup que le Maroc n’est finalement qu’un protectorat français. Et que si le Roi du Maroc tient encore sa couronne (...) c’est essentiellement grâce à l’appui de la France».

La question du Sahara occidental, l'éternel conflit entre l'Algérie et le Maroc

A rappeler que la question du Sahara occidental a toujours été un conflit entre l'Algérie et le Maroc. Il y a une dizaine de jours, le Maroc avait vivement critiqué, à travers son agence officielle (MAP), la position de l’Algérie et ses «gesticulations» lors de la dernière réunion du Conseil de sécurité consacrée à l’examen de la question du Sahara occidental.

Politique Non, Bardella ne va pas supprimer la double nationalité

En février dernier, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, s'était violemment attaqué à l’Algérie suite à l’épisode de l’ouverture du consulat ivoirien dans la ville occupée de Laâyoune. Le responsable marocain avait usé d’ironie pour s’en prendre à l’Algérie. Quelques jours après, le chef de la diplomatie algérienne, Sabri Boukadoum, avait réagi en qualifiant les propos du responsable marocain sur l’Algérie d’« insultants et de diffamatoires ».

Lire également: Après l’Algérie, le Maroc se retrouve en conflit avec l’Afrique du Sud


Vous aimez cet article ? Partagez !