La localité de Ammi Moussa, dans la wilaya de Relizane, à l’Ouest de l’Algérie, a été ébranlée vendredi 24 avril par un épouvantable fratricide. Un adolescent âgé de 18 ans a tué son petit frère de 5 ans, en le poignardant plusieurs fois avec un objet tranchant, indique le journal arabophone Ennahar.

Selon la même source, le drame a eu lieu au premier jour du Ramadan au domicile familial des deux frères. L'adolescent aurait poignardé son jeune frère à six reprises au niveau du cou. Le corps de la victime a été transféré en urgence à l’hôpital Hadj Benalla de Relizane.

Les services de sécurité de la localité de Ammi Moussa ont arrêté le présumé meurtrier. Une enquête est ouverte pour connaître les motifs et les circonstances de cet effroyable fratricide. Le procureur de la République a ordonné d’effectuer une autopsie sur le corps de l'enfant.

Ainsi, ce nouveau meurtre révèle une nouvelle fois l’ampleur que la violence a prise dans le quotidien des Algériens. Les agressions et les assassinats connaissent une recrudescence inquiétante, ces dernières années. Vendredi, un couple de personnes âgées a été froidement assassiné à l’intérieur de son domicile familial, sis à Batna.

Le meurtrier, en fuite, s’est introduit dans la maison du couple dans le but de la cambrioler. Surpris par le propriétaire, âgé de 86 ans, le délinquant lui a asséné plusieurs coups de couteau. Il s’en est ensuite pris à l’épouse de celui-ci qui venait de rentrer. Les deux personnes âgées ont été retrouvées mortes, baignant dans une mare de sang.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de transfert de devises vers l'étranger

Lire aussi : Algérie : Un jeune homme de 20 ans tué par son père à Constantine