Le tribunal d’Ain Temouchent dans l’ouest de l’Algérie a ordonné la mise sous mandat de dépôt de deux individus aux antécédents judiciaires. Les deux prévenus sont accusés d’avoir séquestré, torturé et filmé leur victime. La scène effroyable de la torture a été diffusée en direct sur facebook. Un troisième agresseur serait en fuite, selon ce que rapporte ce samedi 2 mai, le journal arabophone, El Bilad.

Selon la même source, les agresseurs avaient filmé et diffusé en direct la scène de la torture de leur victime, un jeune homme dans la vingtaine. Les agresseurs proféraient des insultes et autres obscénités en faisant subir des supplices à leur victime. La scène s’est déroulée dans la vile côtière de Beni Saf dans l'ouest de l’Algérie.

L’incident a provoqué une vague d’indignation sur la toile. Les internautes ont appelé à sanctionner sévèrement les auteurs de ce crime abject. Certaines personnes ont dénoncé cas extrême de harcèlement. Mis au courant par des citoyens, les éléments de la gendarmerie nationale de Beni Saf ont ouvert une enquête.

La victime n’a pas déposé plainte de peur des représailles

Après avoir identifié la victime sur la vidéo, les gendarmes l’ont contacté pour déposer une plainte contre ses agresseurs. Le jeune homme a révélé qu’il n’a pas fait de déposition de peur de représailles de la part de ses tortionnaires.  Suite à l’exploitation des informations fournies par la victime, les services de sécurité ont réussi à arrêter deux individus. Le troisième accusé a pu prendre la fuite. Il est à l’heure actuelle, activement recherché par la police.

À lire aussi :  Des titres de séjour en France contre des terrains en Algérie

Les deux malfrats ont été présentés devant la justice et placés en détention préventive en attente de leur procès. Ils seront jugés pour menaces de mort et actes de torture. Plusieurs autres charges pèsent sur eux, notamment enlèvement aggravé qui peut leur valoir une lourde peine de prison.

Lire aussi : Menaces et extorsion contre une fille : un jeune homme incarcéré à Aïn Defla