Des familles ont passé la nuit dans la rue suite à l'effondrement partiel de leur immeuble, dans la wilaya d'Oran. Selon des sources locales, cela s'est passé dans la nuit de jeudi à vendredi au quartier Saint-Pierre, où les familles sont terrorisées par l'éventualité d'un effondrement total de la vieille bâtisse.

En effet, plusieurs personnes, dont le nombre n'a pas été déterminé, se sont retrouvées sinistrées du jour au lendemain, suite à l’écroulement d'une partie d'une bâtisse vétuste d'un quartier d'Oran. Fort heureusement, aucun blessé n'a été enregistré dans un incident qui aurait pu être dramatique.

Les éléments de la Protection civile qui se sont rendus sur les lieux ont évacué les habitants de l'immeuble de peur qu'il ne s'effondre entièrement, vu sa vétusté. En fait, c'est tout ce que les pompiers pouvaient faire dans ce genre de situation. C'est-à-dire, éviter qu'il y ait des victimes parmi les occupants de la bâtisse.

Il faut dire que les dégâts matériels sont considérables, et ce, en plus de ceux causés à la bâtisse. Plusieurs appareils électroménagers et autres meubles ont été détruits par cet effondrement. Les effets personnels des habitants ont également été endommagés dans cet accident.

Les familles concernées étaient restées dehors toute la nuit, en attendant que les autorités concernées leur trouve une solution. Parce que pour elles, il n'est pas question de retourner à l'intérieur pour y vivre sous la menace permanente d'effondrement. Et c'est bien entendu valable pour tous les habitants de l'immeuble, y compris ceux dont les logements n'ont pas été touchés.

À lire aussi :  Accusés d'abus de fonction, des employés d'Air Algérie sous le verrous

Il importe de relever que des drames ont déjà eu lieu en Algérie. D'autres ont aussi été évités de justesse dans différents types d'accident. C'est le cas, par exemple, de cet incendie qui s'est déclaré en janvier à la cité universitaire Hasnaoua de Tizi Ouzou, dans la région de Kabylie. Cette nuit-là, un étudiant a eu des brûlures au niveau de la main, alors que trois de ses copains de chambre ont été incommodés par la fumée.

Lire aussi : Algérie : Deux enfants périssent dans un nouvel incendie