Le gouvernement algérien a annoncé, ce dimanche 3 mai, la suppression de l’IRG des revenus inférieur ou égal à 30.000 DA dès le 1er juin prochain. Une augmentation du salaire national minimum (SNMG) de 2000 dinars pour le porter à 20.000 dinars a été également décidée. 

Réuni ce dimanche en visioconférence sous la présidence du chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, le Conseil des ministres a ainsi décidé de supprimer l’impôt sur le revenu (IRG) sur les faibles revenus inférieur ou égal à 30.000 DA. Le gouvernement algérien a également décidé d'augmenter de 2000 dinars le salaire minimum garanti (SNMG) pour les Algériens. Celui-ci passe ainsi de 18.000DA à 20.000DA. Notons que ces décisions seront applicables à partir du 1er juin prochain.

En outre, en plus de la suppression du système de déclaration contrôlée pour les professions libérales, le conseil des ministres a également décidé de réduire le budget de fonctionnement de 30 à 50%. Cette réduction touche également les dépenses de l’Etat et de toutes ses structures.

Il faut dire que ces deux nouvelles mesures visent à augmenter du pouvoir d’achat des Algériens. Néanmoins, les économistes estiment que le seul moyen pour augmenter le pouvoir d’achat en Algérie serait d’entamer une révision profondes des salaires et du taux d’inflation.

Lire également : Algérie : Voici les grandes décisions du conseil des ministres