Deux mosquées de la wilaya de Skikda, dans l’Est de l’Algérie, ont fait l'objet, samedi 3 mai, de profanation. Des inconnus se sont introduits par effraction, à l’aube, dans la mosquée Tawba, du village Laâzilat, et dans celle de Telza, dans la même wilaya. Les auteurs de ces actes auraient projeté de voler l'argent de la caisse de la Zakat. Les portes et les fenêtres des deux lieux de culte ont été dégradées, rapporte le journal arabophone Echorouk.

Selon la même source, les malfaiteurs ont profité de la fermeture des mosquées et des mesures de confinement sanitaire pour commettre leurs forfaits. Ces actes ont suscité une vive émotion de la population, surtout qu'ils ont été commis en plein mois de Ramadan.

Dans les deux mosquées, les agresseurs ont cassé les caisses de la Zakat et ont mis la main sur des sommes d’argent, bien que maigres, destinées aux nécessiteux. Ils ont ensuite cassé les portes et les fenêtres des deux lieux de culte. Des actes similaires dans deux mosquées différentes qui laissent à douter que le ou les malfrats sont les mêmes.

Les services de sécurité, alertés par les citoyens, ont aussitôt ouvert une enquête pour comprendre ce qu'il s’est passé et identifier les auteurs de ces actes.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Il importe de rappeler que la mosquée du Telza a subi, la semaine dernière, un acte de même nature. Des individus, non encore identifiés, ont déchiré des exemplaires du coran et des livres religieux, avant de prendre la fuite.

Le mois dernier, un homme âgé de 58 ans a été arrêté à Tiaret pour "profanation du coran et sorcellerie". C’est lors d’un contrôle de routine que les policiers ont découvert dans la voiture de l'accusé des exemplaires déchirés du coran sur lesquels étaient portées des inscriptions comiques et moqueuses. Des talismans et des photographies de personnes inconnues ont été également découverts.