Les services de la brigade de la gendarmerie nationale d’El Eulma dans la wilaya de Sétif ont procédé à l’arrestation d’un groupe de trois personnes en possession d’une grosse somme d’argent falsifiée, rapporte lundi 4 mai le quotidien national Le Soir d’Algérie.

La gendarmerie algérienne a récupéré pas moins de 10 milliards de centimes en fausses coupures de 1000 dinars. Selon la même source, l’opération a été déclenchée à la suite d’informations faisant état d’une tentative de 3 contrefacteurs de monnaie de mettre la fausse monnaie en circulation dans des commerces de la ville.

La brigade de la gendarmerie nationale d’El Eulma (Sétif) a aussitôt ouvert une enquête en mettant en exécution un minutieux plan. Ce qui a donné lieu, en un temps record, à l’arrestation des membres du réseau de trafiquants de monnaie.

Par ailleurs, les 3 individus âgés de 26 à 48 ans n'en sont pas à leur première tentative. Ils œuvrent à émettre des billets de banque contrefaits en monnaie locale. Suite à leur interpellation, les gendarmes les ont présentés devant le procureur de la République pour un complément d’enquête. Tandis que la preuve du délit (la fausse monnaie) a été confisquée.

Il faut dire que les opérations de ce genre ont augmenté ces derniers jours en Algérie. En ces temps de confinement, les trafiquants profitent de la situation pour pratiquer leurs délits. Pour rappel, en janvier dernier, les services de la police judiciaire de la wilaya d’Alger avaient démantelé un réseau criminel international de faux-monnayeurs et saisi un montant de plus de 1,7 milliard de centimes de faux billets en coupures de 1000 dinars.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Lire également : Algérie : Un nouveau plan de lutte contre le transfert illicite de devises