Kamel Bensalem, président du Parti de Renouveau Algérien (PRA) a porté de graves accusations contre les étudiants des universités de Tizi Ouzou et de Bejaïa. Lors de son passage sur le plateau de la chaîne Beur TV, Kamel Bensalem a accusé publiquement les étudiants de ces deux universités de la Kabylie d’ « intelligence avec l’étranger ». Ses propos graves et gratuits ont soulevé une vague d’indignation en Algérie. Des collectifs estudiantins et des universitaires ont appelé à lancer des poursuites en justice contre cet individu.

Le président du petit parti s’en est pris violemment aux étudiants de la Kabylie les accusant d’œuvrer pour la « déstabilisation » de l’Algérie. Lors de son passage sur le plateau du Beur TV en début de semaine, Kamel Bansalem ne s'est pas gêné d'accuser des étudiants des universités de Mouloud Mammeri  de Tizi Ouzou, et Abderrahmane Mira de Bejaïa, d’ « intelligence avec l’étranger ».

« Je me suis rendu à plusieurs reprises avant la pandémie, dans les wilayas de Bejaïa et surtout à Tizi Ouzou (…) On a eu des informations sûres que des étudiants perçoivent des salaires versés par des pays étrangers. Ils sont chargés de la mission de semer la zizanie, organiser des manifestations et créer le chaos en Algérie, » a-t-il accusé.

Kamel Bensalem a prétendu détenir les preuves matérielles et la liste nominative de ces étudiants de Tizi Ouzou et de Bejaïa qui travaillent pour le compte de pays étrangers. « Ils sont nombreux ces étudiants qui touchent entre 40 000 à 60 000 dinars algériens, et dont la mission est de casser le projet de la nouvelle Algérie » dit-il.

Indignation sur les réseaux sociaux

Par ailleurs, plusieurs collectifs estudiantins de Tizi Ouzou et de Bejaïa se sont élevés pour dénoncer « ces propos calomnieux et haineux » de la part d’un « soi-disant responsable politique ». En raison de la fermeture des universités, les étudiants se sont tournés vers les réseaux sociaux afin de coordonner une action contre l’auteur de ces propos. « Des accusations basses et infondées qui portent une grave atteinte aux étudiants mais qui visent dans leur fond, toute la région de la Kabylie, » écrit un étudiant.

Nombreux universitaires demandent à la chaîne qui a reçu  Kamel Bensalem, de leur offrir le même plateau pour user de leur droit de réponse garanti par la loi. Faute de quoi, des poursuites seront aussi engagées contre la chaîne.

https://www.facebook.com/sadam.tahmi.1/videos/133751178261000/UzpfSTY0NDQyMzc3MzoxMDE1ODMwOTUzNjUxODc3NA/