Le coronavirus poursuit sa progression en Algérie, en dépassant le cap des 5 000 cas infectés. Ce jeudi 7 mai, le pays a enregistré un nombre élevé de contaminations : 185 en 24 heures. Le bilan des victimes du coronavirus est également en hausse avec le recensement de 7 décès. En outre, le nombre des guérisons continue à croître à un rythme élevé, avec 126 nouveaux cas guéris.

Ainsi, ce sont 185 nouveaux cas qui ont été recensés en Algérie durant les dernières 24 heures. Ce qui porte le total des cas confirmés depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19 en Algérie à 5 182, signalés dans les 48 wilayas. C’est ce qu’a annoncé le Pr Djamel Fourar lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie.

Selon le représentant du ministère de la Santé, les wilayas au bilan le plus lourd depuis mardi sont Alger (39 nouveaux cas), Aïn Defla (17), Blida (15), Oran (12) Constantine (12) et Tlemcen (12). La wilaya de Blida reste toujours la plus touchée par la pandémie, avec 880 contaminations. Elle est suivie d’Alger (602 cas) et d’Oran (298 cas).

Concernant les décès, 7 nouveaux morts ont été enregistrés ce jeudi dans 6 wilayas différentes. Il s’agit de Bejaïa (2 décès) ainsi que de Blida, Tipaza, Bordj Bou Arreridj, Tlemcen et Ouargla, qui ont enregistré 1 décès chacune. C'est un total de 483 décès qui est déploré en Algérie depuis l’apparition du premier cas.

Les guérisons toujours en hausse, « le déconfinement est possible en Algérie… à une condition »

Par ailleurs, le nombre important des guérisons continue à croître à un rythme élevé, avec 126 nouveaux cas guéris, portant le bilan à 2 323 cas rétablis. Il faut dire que les autorités sanitaires du pays ont exprimé leur optimisme quant l’évolution de la pandémie en Algérie. Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a même affirmé que le déconfinement serait envisageable. Selon lui, « la seule mesure barrière qui nous permettra d’aller au déconfinement » serait que « chacun prenne la précaution de porter une bavette ». Il a ajouté, à ce propos, que cette mesure engendrerait également une réduction « spectaculaire » des cas atteints.