Le port du masque est désormais obligatoire dans les magasins et les administrations de la wilaya de Constantine. C'est ce qui ressort d'un communiqué publié, jeudi 7 mai, sur le site de cette wilaya. Le non-respect de cette mesure, qui entre dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, sera sévèrement sanctionné, avertit le communiqué. Le contrevenant risque une amende de 10 000 à 20 000 dinars.

La wilaya de Constantine passe à une cap supérieur dans la lutte contre le coronavirus. Celle-ci vient de rendre le port du masque de protection obligatoire au niveau des magasins et des administrations. Dans les commerces, c'est le commerçant, et lui seul, qui est tenu de faire respecter cette mesure. Selon le communiqué, ce dernier est appelé à s'assurer de l'application de cette directive dans son local, au risque d'être sanctionné. Il encourt, en effet, en plus d'une amende, la mise sous scellés de son magasin et des poursuites judiciaires.

La mesure sera-t-elle généralisée ?

A qui incombe la responsabilité de s'assurer du respect de cette mesure au niveau des administrations ? La wilaya de Constantine ne dit rien à ce sujet. C'est dire que cette nouvelle réglementation souffre déjà de lacunes.

Par ailleurs, il est attendu que cette disposition, qui est une première en Algérie, fasse tache d'huile dans les tout prochains jours à travers le territoire national. Ceci d'autant plus que le bilan des contaminations est reparti à la hausse depuis le mois de Ramadan.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

S’exprimant à ce propos, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a estimé que le port du masque demeure la seule mesure barrière permettant d’aller au déconfinement et de réduire de façon spectaculaire la propagation de la pandémie de Covid-19.

Pour rappel, dans son dernier bilan (jeudi 7 mai), l'Algérie a enregistré un total de 5 182 cas confirmés de Covid-19, dont 483 décès et 2 323 guérisons.