Un sans-papiers algérien, âgé de 46 ans, a été arrêté la semaine dernière dans la gare de Scalo-Romana de Milan, en Italie, pour trafic de drogue. La police a découvert 6 doses d’héroïne dissimulées dans son masque sanitaire, indique, samedi 9 mai, le quotidien italien La Milano.

Selon la même source, lors d'une opération coordonnée des services de l'ordre, les brigadiers de Milan ont arrêté le sans-papiers algérien et son complice de nationalité palestinienne. La police les a pris en flagrant délit de vente de stupéfiants. Tout avait commencé lorsque les brigadiers avaient pris en filature un toxicomane jusqu'à un quartier de Milan, au Nord de l'Italie. Celui-ci pénètre dans un jardin où il rencontre les deux ressortissants étrangers.

Pris en flagrant délit, la police est intervenue en précédant à une fouille générale des deux trafiquants. Une dose de cocaïne ainsi que 130 euros en espèces ont été retrouvés dans la poche du sans-papiers algérien. Il était aussi en possession de six doses d’héroïne d’environ deux grammes, dissimulées dans son masque de protection sanitaire.

Suite à une fouille minutieuse de l'endroit, la police italienne a également découvert 30 grammes d’héroïne ainsi qu'une balance de précision. Les deux sans-papiers ont été placés en garde à vue en attente de leur procès. Ils sont poursuivis pour "détention et trafic de drogues dures".

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

A noter que malgré la propagation du coronavirus et la fermeture des frontières, les arrivées des migrants clandestins vers la Sardaigne, au Sud de l'Italie, en provenance d’Algérie se poursuivent. L'Italie devient de plus en plus un important point d’arrivée des migrants nord-africains, dont les Algériens.

Lire aussi : Mort mystérieuse d’un jeune Algérien dans une prison en Italie