La stèle glorifiant les soldats morts pour « l’Algérie française » dans la ville de Toulon, au Sud de la France, a été vandalisée par des inconnus. Des inscriptions antinationalistes, des tags et une croix tordue ont été découverts dans la matinée de ce dimanche 10 mai sur le monument, selon le quotidien France bleu.

Selon la même source, la stèle dédiée aux Pieds-noirs et à la mémoire des combattants français en Algérie a été frappée de tags. Les auteurs de cet acte auraient agi dans la nuit du samedi à dimanche. Des inscriptions antinationalistes comme « Stop Nationalisme » et une croix tordue ont été portées sur le monument.

Amaury Navarranne, conseiller régional du Rassemblement national, a annoncé qu’il va porter plainte contre les auteurs. « On ne sait pas à quand remonte cet acte commis à Toulon. Ce qu’il y a de sûr, c’est que le Conseiller régional Paca a découvert cet acte honteux ce dimanche. Jour de la fête nationale de Jeanne d’Arc et du patriotisme », a déclaré l’élu du parti dirigé par Marine Le Pen.

L’élu de l’extrême droite a descendu en flammes les auteurs du slogan et des tags. « Je leur propose de venir en face-à-face pour exprimer leur refus du nationalisme. Mais le courage n’est pas la vertu de certains… C’est donc devant la justice qu’ils auront rendez-vous », a-t-il écrit dans un communiqué.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de transfert de devises vers l'étranger

Cet incident intervient dans le contexte de la commémoration du 8 mai 1945. En France, il s’agit de la célébration de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Alors qu’en Algérie, c’est le triste anniversaire des massacres de Sétif, Guelma et Kherrata, dans l'Est algérien. Ce jour-là, des manifestations pour la liberté furent brutalement réprimées par les forces coloniales, faisant 45 000 morts.