Les services de sécurité de la wilaya de Tlemcen ont arrêté un important baron de drogue, recherché depuis l'année 2014. Selon le site arabophone El Bilad, qui donne l'information, le trafiquant de drogue présumé inondait les wilayas frontalières du cannabis qu'il importait du Maroc.

Selon la même source, l'individu, âgé de 48 ans, faisait l'objet de quatre avis de recherche et de mandats d'arrêt émis par les instances judiciaires de plusieurs wilayas, à l'instar de Tlemcen, Bechar et Saïda. Il s'est spécialisé depuis plusieurs années dans l'importation, le transport et le stockage de la drogue qu'il ramenait du Maroc.

En fait, le baron appréhendé s'approvisionnait de la ville marocaine d'El Hoceïma, dans le Rif. Il est notamment considéré comme celui qui domine le marché du kif dans les localités frontalières de la wilaya de Tlemcen, telles que Beni Boussaïd, Maghnia et Bab el Assa. Il est notamment accusé d'avoir introduit, en une opération, 102 kilos de kif traité de la localité de Beni Drar, à Oujda, vers la localité de Sidi Medjahed, deux localités situées sur la ligne frontalière algéro-marocaine.

Prochaine mission : Identifier les complices algériens et marocains

A noter que l'interpellation du baron, dont l'identité n'a pas été révélée, a été rendue possible grâce à un travail de renseignement. Les éléments des services de sécurité l'ont appréhendé à la sortie est de la ville de Beni Boussaïd et ont effectué une perquisition de son domicile. Ils y ont trouvé six kilogrammes de cannabis que les policiers ont saisis, au même titre qu'un véhicule utilisé dans le trafic de drogue.

Enfin, la même source ajoute que le mis en cause a été présenté aux instances judiciaires, en l'occurrence le parquet de Maghnia. Et ce, en attendant ce que révélera l'enquête qui se poursuit, notamment l'identité des complices qui sécurisaient les itinéraires sur la ligne frontalière, ainsi que ses acolytes marocains, que l'on dit nombreux.

Lire aussi : Un Algérien recherché par l’Interpol arrêté au Maroc