La tension monte entre les Etats-Unis et la Chine au sujet de l’origine du coronavirus. Le président américain, Donald Trump, vient d'annoncer un nouveau projet de loi qui ravive la guerre commerciale entre les deux grands géants. La Chine, de son côté, a menacé de mettre Apple ainsi que quelques autres sociétés américaines dans sa liste noire.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : http://bit.ly/youtub-obs

La Maison Blanche tient la Chine pour responsable du bilan humain et économique subi par le monde à cause du coronavirus. Ainsi, le gouvernement américain a pris la décision de punir son opposant à travers un nouveau projet de loi.

Le projet de loi, intitulé « Covid-19 Accountability Act », accorderait la légitimité au président américain de sanctionner la Chine si celle-ci ne fournissait pas un compte-rendu complet sur les événements qui ont engendré la pandémie de coronavirus. Donald Trump estime que les bénéfices de l’accord commercial signé avec la Chine ne suffiront pas pour compenser les pertes économiques subies par l’Amérique depuis le début de la pandémie.

Par ailleurs, le département du Travail des Etats-Unis d’Amérique aurait ordonné au fonds de pension fédéral l’arrêt définitif de tout investissement dans les actions chinoises. Les autorités américaines ont également dénoncé des cyber-attaques émanant du gouvernement chinois et qui viseraient à mettre la main sur les recherches des Etats-Unis relatives aux vaccins contre le coronavirus.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

La Chine menace de placer des sociétés américaines dans sa liste noire

Au moment où les Etats-Unis maintiennent des restrictions contre Huawei et plusieurs entreprises chinoises, la Chine menace de placer la multinationale des produits électroniques Apple ainsi que plusieurs autres grands noms de l’industrie high-tech des Etats-Unis d’Amérique dans sa liste noire. De telles mesures soumettront, d’emblée, l’industrie américaine à des restrictions.

Ces sociétés seront indésirables et considérées comme non-fiables. Le gouvernement chinois vise les géants de l’industrie américaine, tels qu'Apple, Cisco et Qualcomm. Les Chinois évoquent, également, la suspension de certains contrats liés à l’achat d’avions de ligne Boeing

Lire aussi : Coronavirus : La Chine accuse les Etats-Unis