Une dizaine de tombes de martyrs de la révolution ont été profanées par des inconnus à Skikda, dans l’est de l’Algérie. Les agresseurs ont détruit les pierres tombales des sépultures du cimetière des martyrs le Moudjahid Ali Kafi, rapporte, ce jeudi 21 mai, l’APS, citant le directeur régional du musée du Moudjahid, Fatah Hamouche.

Le responsable a indiqué avoir déposé plainte auprès des services de la gendarmerie contre les auteurs de cette agression. Il qualifie cet acte immoral d’« agression caractérisée contre la mémoire nationale et l’âme noble des martyrs ».  Une enquête a été ouverte pour identifier les suspects et les arrêter.

A noter que les onze tombes profanées se trouvent au cimetière des martyrs situé dans la commune de Aïn Aguechra, qui compte 35 tombes de martyrs tombés au champ d’honneur pour la plupart lors de la bataille de Oued Zeggar.

En début de ce mois, deux mosquées de la wilaya de Skikda ont fait l’objet d'actes de vandalisme. Des inconnus se sont introduits par effraction, à l’aube, dans la mosquée Tawba, du village Laâzilat, et dans celle de Telza, dans la même wilaya. Les auteurs de ces actes auraient projeté de voler l’argent de la caisse de la Zakat. Les portes et les fenêtres des deux lieux de culte ont été dégradées.

À lire aussi :  Des drones et de faux billets saisis au port de Béjaïa

Les malfaiteurs ont profité de la fermeture des mosquées et des mesures de confinement sanitaire pour commettre leurs forfaits. Ces actes ont suscité une vive émotion de la population, surtout qu’ils ont été commis en plein mois de Ramadan.

Dans les deux mosquées, les agresseurs ont cassé les caisses de la Zakat et ont mis la main sur des sommes d’argent, bien que maigres, destinées aux nécessiteux. Ils ont ensuite cassé les portes et les fenêtres des deux lieux de culte. Des actes similaires dans deux mosquées différentes qui laissent à douter que le ou les malfrats sont les mêmes.

Lire aussi : Algérie : Un homme arrêté pour profanation du Coran et sorcellerie