Un quinquagénaire marocain est décédé des suites de violents coups de pierres au douar Oulad Akil, à Moulay Bousselham, à l'ouest du Maroc. Les assassins, au nombre de six, ne sont autres que les propres cousins de la victime. Ils lui ont tendu un guet-apens pour accomplir une vendetta des plus sanglantes. Les meurtriers ont lapidé leur cousin jusqu’à ce que mort s’ensuive, indique le quotidien marocain Assabah dans son édition du vendredi 22 mai.

Selon la même source, les mis en cause auraient prémédité leur crime depuis des mois. Ils ont fini par mettre leur dessein à exécution. La victime était accusée par les membres de sa famille d’avoir aidé un entrepreneur à rassembler des informations, afin de récupérer une parcelle de terrain qui'ils cultivaient sans en être les propriétaires.

Mercredi, quatre d'entre eux ont été déférés devant la justice. Les deux autres sont toujours en cavale. Ils sont activement recherchées par les forces de l’ordre marocaines.

La victime lapidée à mort

Selon le média marocain, le quinquagénaire redoutait les représailles de ses cousins. Il prenait toutes ses précautions pour ne pas tomber entre leurs mains. Mais bien décidés à accomplir leur vengeance, les présumés meurtriers ont tendu un guet-apens à leur victime avec la complicité d'une femme. Cette dernière a été également arrêtée par les forces de l’ordre.

La femme a fixé un rendez-vous au quinquagénaire dans un endroit isolé pour le livrer à ses assassins. Ces derniers n'ont pas hésité à accomplir leur abominable crime. La victime a été lapidée jusqu’au sang. Touché, entre autres, à la tête, l'homme succombe à ses graves blessures deux jours après des suites d'une hémorragie interne.

Lire aussi : Maroc : Un homme tue sa femme, sa fille de 3 mois et son voisin