Le dispositif de confinement, instauré pour contenir la pandémie de Covid-19, a été reconduit de quinze jours supplémentaires, soit jusqu’au 13 juin. Ainsi, le confinement partiel restera de mise sur l’ensemble du territoire national sauf pour quatre wilayas, a annoncé jeudi le Premier ministre, Abdelaziz Djerad. 

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a annoncé « la levée totale du confinement pour les wilayas de Saïda, Tindouf, Illizi et Tamanrasset » en raison des « résultats favorables enregistrés ». Cependant, les autres wilayas seront soumises au confinement partiel pour deux autres semaines, soit jusqu’au 13 juin.

Le gouvernement a reconduit l'application « d'un confinement partiel à domicile, de 17 heures jusqu'au lendemain à 7 heures du matin, applicable aux wilayas de Batna, Béjaia, Blida, Tlemcen, Tiaret, Tizi-Ouzou, Alger, Sétif, Sidi Bellabes, Constantine, Annaba, Médéa, Oran, Bordj Bou Arreridj, Tipaza et Ain Defla et ce, pour une période de quinze (15) jours, applicable à compter du samedi 30 mai jusqu’au samedi 13 Juin 2020 », souligne le communiqué.

Pour le reste des wilayas, le gouvernement a décidé de la prorogation « du confinement partiel à domicile de 19h00 jusqu’au lendemain à 7h00 du matin pour une période de quinze (15) jours, applicable à compter du samedi 30 mai jusqu’au samedi 13 Juin 2020 ».

À lire aussi :  Internet et téléphonie en Algérie : Voici les chiffres

Par ailleurs, le premier ministère souligne que cette décision est prise « après consultation du comité scientifique et de l’autorité sanitaire sur l’évolution de la situation épidémiologique liée au Coronavirus (Covid-19) et après accord de Monsieur le Président de la République ».

Vers un déconfinement progressif en Algérie

Il faut dire que cette mesure était prévisible dans la mesure où le nombre de contaminations au coronavirus reste toujours relativement élève en Algérie. Le bilan quotidien montre une stabilisation de nombre de personnes atteintes à environs 200 cas. Toutefois, aucun signe de décrue n’est véritablement enregistré en Algérie.

Rappelons que le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a promis la semaine dernière, un assouplissement de la mesure de couvre-feu sanitaire après l’Aïd el-Fitr. Benbouzid a indiqué qu’un plan de déconfinement ne sera envisagé que lorsque le nombre des contaminations au Covid-19 passera sous la barre des 50 cas par jour.

Le ministre de la Santé a expliqué que ses services ont déjà élaboré un plan de déconfinement. « Nous avons élaboré un plan de déconfinement mais que nous gardons pour nous, tant qu’il n’y a pas de mesures ou de décisions de déconfinement », avait-il assuré.

Lire aussi : Le port du masque devient obligatoire en Algérie sous peine de grosses amendes

 

À lire aussi :  Agression de Salman Rushdie : Ce que l'on sait et son état de santé