La compagnie nationale Air Algérie continue de rapatrier les ressortissants algériens bloqués à l’étranger, en raison de la suspension du trafic aérien. Cette opération lancée depuis quelques jours se poursuivra vendredi 5 juin avec un nouveau vol en provenance des Émirats arabes unis, rapporte ce jeudi 4 juin le journal algérien Liberté.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : http://bit.ly/youtub-obs

Citant une source proche du dossier, le quotidien révèle qu’un avion d’Air Algérie devra atterrir demain, vendredi 5 juin, à l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger, en provenance des Émirats arabes unis. À son bord, des Algériens bloqués depuis presque trois mois à Dubaï.

Il faut dire que la compagnie Air Algérie n’a laissé filtrer aucune information à propos de cette opération. Néanmoins, la même source rapporte que des Algériens présents sur place avaient bel et bien reçu des SMS leur demandant de se présenter à l’aéroport de Dubaï dès demain à 14h (heure locale) pour un départ en direction d’Alger. Aussi, des agences de voyages d’Alger ont confirmé cette information, ajoutant que “les rapatriés seront confinés à Boumerdes“.

Air Algérie poursuit sa large opération de rapatriement

Avec ce nouveau vol, la compagnie nationale continue son programme de rapatriement des Algériens bloqués à l’étranger à cause de la propagation de l’épidémie de coronavirus (Covid-19). Pour rappel, le 27 mai, un avion d’Air Algérie avait atterri à l’aéroport international d’Alger avec, à son bord, 300 ressortissants algériens qui étaient bloqués à Londres, en Grande-Bretagne. Par la suite, deux autres vols France-Algérie, transportant plus de 600 ressortissants algériens bloqués en France, ont été opérés.

Le gouvernement algérien avait aussi programmé une opération de rapatriement de ses ressortissants coincés du Maroc. Ainsi, 462 Algériens bloqués au royaume chérifien depuis mars dernier ont pu rejoindre l’Algérie entre samedi et dimanche derniers à bord de deux avions (Airbus 330) d’Air Algérie. A noter, enfin, que l’opération devrait continuer avec le rapatriement des Algériens bloqués en Turquie et en Malaisie.