L'ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt s'apprêterait à quitter son poste cet été. Il avait occupé la même fonction diplomatique entre 2008 et 2012, est en poste depuis 2017, selon des sources concordantes. 

En effet, les jours de Xavier Driencourt à la tête de l'ambassade de France en Algérie seraient comptés. Si son départ s'officialise, il laissera derrière lui des relations agitées entre Alger et Paris. Le départ de Xavier Driencourt intervient dans un contexte de "brouille diplomatique" entre Alger et Paris. Les mêmes sources évoquent une série d'incidents médiatiques survenus depuis l'installation de Abdelmadjid Tebboune à la tête de l'Etat algérien.

L'actuel ambassadeur de France à Alger devrait être remplacé par François Gouyette, actuel ambassadeur de Paris à Riyad, en Arabie saoudite. Ce dernier a fait toute sa carrière en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. François Gouyette avait occupé le poste d'ambassadeur, entre autres, en Libye, en Tunisie, et aux Émirats arabes unis.

Xavier Driencourt a déjà exprimé son envie de quitter l'Algérie

Xavier Driencourt aurait déjà exprimé en septembre dernier son souhait de "quitter l'Algérie le plus tôt possible". Selon Sputnik, le diplomate français avait motivé sa requête par les "mauvais rapports qu'il entretenait avec l'état-major", plus précisément avec le défunt Ahmed Gaïd Salah.

À lire aussi :  L'ambassadeur de France au Maroc se désengage de la résolution de l'UE

A préciser que l'ambassadeur avait formulé cette demande à la veille de l'ouverture du procès des Saïd Bouteflika, le général Toufik et le général Tertag. Ces derniers sont accusés de "complot contre l'Etat" et d'avoir participé à des réunions "avec des éléments de la Direction générale de la Sécurité extérieure française (DGSE)". Une organisation de sécurité dont Xavier Driencourt était l'ancien patron.

Lire aussi : Première réaction de la France à la convocation de son ambassadeur en Algérie