Après plusieurs semaines de restrictions de voyages en Europe à cause de la pandémie de coronavirus, la Commission européenne a recommandé, ce jeudi 11 juin, la réouverture des frontières internes de l'Union européenne pour le 15 juin prochain. Quant aux frontières externes à l'espace Schengen, aucun accord n'a été trouvé pour l'instant vu la divergence des points de vue entre les pays membre de l'UE.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : http://bit.ly/youtub-obs

Ainsi, afin de dépasser ces divergences et arriver à une décision commune, la Commission européenne préconise la réouverture des frontières extérieures de l'UE dès le 1er juillet aux voyageurs de certains pays de l’Europe occidentale. Elle appelle, parallèlement, les pays de l'UE à fixer la liste d'autres pays avec lesquels les frontières devraient être ouvertes. La commission plaide pour la mise en place d'un "certain nombre de principes et de critères" afin d'avoir une "approche commune" entre Etats membres de l'union.

Les pays européens en rangs dispersés

Les besoins et les mesures prises par les pays européens étant différents, ces derniers agissent de manière individuelle. En effet, comme la Commission européenne n'a pas les prérogatives pour prendre une décision sur la réouverture des frontières avec les pays hors union, certains pays ont décidé de mettre en place un plan de réouverture des frontières sans attendre l'approbation des autres pays.

À lire aussi :  Agression de Salman Rushdie : Ce que l'on sait et son état de santé

Ainsi, la Grèce, dépendante économiquement du tourisme, a décidé de rouvrir ses frontières extérieures dès le 15 juin. Elle ouvrira ses frontières notamment avec l'Australie, la Chine et la Corée du Sud. Quant à l’Espagne, elle compte aussi ouvrir ses frontières extérieures, étant elle aussi dépendante du tourisme. Le pays a, d'ailleurs, commencé ses démarches auprès d'autres pour une ouverture mutuelle des frontières juste après le 15 juin. Le Premier ministre espagnol a affirmé à ce propos : "Je vous annonce qu'à partir du mois de juillet, l'entrée de touristes étrangers en Espagne reprendra en toute sécurité. Les touristes étrangers peuvent donc planifier dès maintenant leurs vacances dans notre pays. Nous garantirons que les touristes ne courent aucun risque et qu'ils n'apportent pas non plus de risques à notre pays".

Qu'en est-il des Algériens ?

En ce qui concerne les Algériens, il est prématuré d'annoncer les destinations accessibles, étant donné que la décision d'ouvrir les frontières n'a pas encore été prise par les hautes autorités de l'Etat. Néanmoins, dès que la décision sera prise, plusieurs pays seront prêts à accueillir les Algériens. Il s'agit de l’Espagne, qui a émis une demande officielle pour la reprise des liaisons maritimes avec l’Algérie, de la Grèce, de la Turquie, du Maroc et de la Tunisie. S'agissant de la première destination des Algériens, la France en l’occurrence, aucune décision n'a été prise pour l'instant même si la reprise des activités de l’ambassade de France en Algérie augure une décision dans le sens de la réouverture des frontières.

À lire aussi :  Internet et téléphonie en Algérie : Voici les chiffres

Lire aussi : Europe : La date de la réouverture des frontières officiellement fixée