Un Algérien a été inculpé pour homicide involontaire et délit de fuite aux Etats-Unis. Les forces de l’ordre du comté de San Francisco n’ont pas réussi à l’arrêter. Le coupable aurait fui en Algérie juste après les faits. Le procureur du district, Steve Wagstaffe, avait déclaré qu’un mandat d’arrêt de 75 000 dollars avait été lancé contre lui, rapporte le quotidien local Daily Journal, mardi 16 juin.

Selon la même source, l’Algérien, âgé de 47 ans a tué un homme en heurtant sa voiture à l’aéroport international de San Francisco. L’avocat du mis en cause a fait valoir une mesure provisoire relative à la libération sous caution de son client. Une démarche qui s’inscrit sur la base du calendrier mis en place pour lutter contre la propagation du coronavirus. La requête vise à limiter les populations carcérales.

La demande anticipée formulée par l’avocat de la défense a été reçue favorablement. Le procureur Wagstaffe a déclaré que le comté de San Francesco en Californie du Nord s’opposerait à l’arrestation du mis en cause et que le mandat d’arrêt de 75 000 dollars ne serait finalement pas émis.

Les faits remontent à près d’une année

Les faits retenus contre l'Algérien se sont produits le 1er juillet 2019 à l’aéroport international de San Francisco. Othmane et sa famille venaient de poser les pieds sur le sol franciscanais. Lors du chargement des bagages dans une voiture de location, un responsable à l’aéroport lui a demandé de déplacer son véhicule, ce qui a créé une agitation chez Othmane.

Ainsi, le mis en cause aurait pris panique en démarrant le véhicule, ce qui provoqué une violente collision avec une voiture stationnée devant la sienne, en la faisant tourner à 180° dans la direction opposée. L’accident a ôté la vie à un homme âgé de 34 ans et a causé de graves blessures à son épouse ainsi qu’au beau-père de la victime. Othmane a pris peur et a fui les lieux avec sa famille pour regagner l’Algérie.

Lire aussi : Un Algérien incarcéré en Autriche pour un meurtre commis en Algérie