Un homme de 55 ans a assassiné, dans la soirée de vendredi 19 avril, sa femme, âgée de 47 ans, en lui assénant plusieurs coups à l'aide d'un marteau, dans la wilaya de Skikda. L'homme s'est acharné sur sa victime après une dispute conjugale, la laissant gésir dans une mare de sang.

Le maçon, connu pourtant pour son calme, selon ses voisins, s'est disputé avec sa femme devant leurs quatre enfants à son retour du travail. L’assassin est entré dans une colère noire. Il s'est saisi d'un marteau et a asséné plusieurs coups à sa victime, la touchant à la tête et à la poitrine.

La femme a rendu l’âme sur place des suites d'une hémorragie interne, selon les éléments de la Protection civile dépêchés sur les lieux du crime. Quant au meurtrier, il était sous le choc. Il ne se rendait pas compte du crime qu'il venait de commettre.

Les services de sécurité, qui se sont déplacés sur place, ont conduit le meurtrier au commissariat de la ville, afin d’enquêter sur les tenants et les aboutissants de ce crime qui a secoué le quartier Aïssa Boukarma, réputé pour sa sérénité. L’individu a été alors placé en garde à vue, en attendant les résultats de l’enquête. Quant à la dépouille de la victime, elle a été transportée à l’hôpital de la ville de Skikda pour autopsie.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Il faut rappeler que le nombre des meurtres dus aux violences conjugales a explosé en Algérie depuis le début de l'année. Elles sont vingt-trois femmes assassinées par leurs conjoints. Un chiffre qui révèle la recrudescence des violences faites aux femmes, surtout durant la période de confinement.

Lire aussi : Algérie : Une jeune fille de 20 ans retrouvée étranglée dans sa chambre