Un quadragénaire a été retrouvé mort dans la soirée de mercredi 24 juin au village Maïache, à quatre kilomètres de la daïra de Tigzirt, dans la wilaya de Tizi Ouzou (Kabylie). Il s’agit d’un entrepreneur dénommé Hakkom Nacer et originaire du village Maïache. Il a été retrouvé sans vie dans son complexe touristique en chantier. La nouvelle du drame a alerté tous les villageois qui sont sous le choc après la perte d'un des leurs.

Les circonstances de la mort de ce citoyen ne sont pas encore élucidées. Néanmoins, on sait déjà que la journée du mercredi n’était pas de tout repos pour la victime. En effet, le défunt s'est disputé avec un de ses employés au début de l’après-midi.

La dispute était tellement violente que l'employé a été blessé et admis à l’hôpital de Tigzirt pour des soins. A sa sortie, il décide de porter plainte. Des citoyens sont intervenus afin de l'en dissuader et régler l'affaire à l'amiable.  Ils ont contacté le frère de l'entrepreneur afin d’intercéder et de régler le conflit. Celui-ci a appelé son frère sans avoir de réponse. Il s'est alors déplacé en compagnie d'autres personnes sur le chantier. Arrivés sur place, ils ont trouvé l'entrepreneur mort avec deux jambes cassées.

À lire aussi :  Mutinerie dans le plus grand Centre de rétention de sans-papiers en France

Des témoins ont appelé les services de la protection civile qui ont transporté le corps à la morgue de l’hôpital de Tigzirt, pour les besoins de l'autopsie. Quant aux services de sécurité, ils se sont déplacés sur place et commencé une enquête pour mettre la lumière cette mort suspecte.

Les éléments de la police ont interrogé l’employé avec qui le défunt était en conflit ainsi que d'autres citoyens de cette localité de Kabylie. Selon les témoignages que nous avons recueillis, la thèse de l'assassinat n'est pas à exclure.

Lire aussi : Kabylie : Un mort et deux blessés pour un lot de terrain