Un receveur d'Algérie Poste a été froidement assassiné, lundi 29 juin, dans la wilaya de Ghardaïa. Le fonctionnaire a été surpris dans son bureau au niveau de l'agence postale de la cité Melika de la même ville par des inconnus qui l'ont mortellement poignardé. Âgée de 27 ans, la victime a trouvé la mort sur le coup, selon des sources concordantes. 

La ville de Ghardaïa , plus particulièrement la cité Melika a été secouée lundi 29 juin par un terrible crime. Le receveur de l'agence postale locale été tué dans son bureau en plein jour. Selon des sources locales, la victime, un jeune homme de 27 ans se trouvait tout seul dans l'agence postale, lorsque des individus se sont introduit dans son bureau et l'ont poignardé. Le receveur a été tué sur le coup. Son corps inerte a été transféré vers la morgue de l'hôpital de la ville pour les besoins d'une autopsie.

Ses bourreaux ont pris la fuite, mais ils ont été vite identifiés et arrêtés, ajoutent les mêmes sources. En effet, les services de sécurité de Ghardaïa qui ont envahi les lieux du crime aussitôt alertés ont enclenché une vaste opération de recherche et bouclé toutes les artères de la ville.

Les auteurs du crime appréhendés

Grace aux caméras de surveillance et aux empruntes digitales, ils ont pu identifier les auteurs présumés de l'horrible crime. Ces derniers en nombre de deux personnes ont été en effet appréhendés en un laps de temps record. Leur cavale n'a duré que quelques heures. Les forces de sécurité ont procédé à leur arrestation durant la même journée de lundi.

À lire aussi :  Des titres de séjour en France contre des terrains en Algérie

Cela dit, les raisons de ce crime restent encore inconnues. Les deux assassins présumés passeront-ils aux aveux lors de leur interrogatoire ? Un avenir proche le dira avec certitude.

La nouvelle du crime qui a vite fait le tour de la ville, voire de toute cette région du sud de l'Algérie, a jeté l'émoi sur la population locale. Cet assassinat remet, en outre, sur le tapis les conditions d'insécurité qui règnent au niveau de certaines institutions et administrations étatiques.

Lire aussi : Algérie : Un jeune homme égorgé par des inconnus devant son domicile