La terre a encore tremblé en Algérie. Une nouvelle secousse tellurique a été enregistrée ce mercredi 15 juillet dans la wilaya de Bejaïa. D'une magnitude de 3,9 sur l'échelle ouverte de Richter, le tremblement de terre a été localisé à quatre kilomètres au nord-est de la localité d'Aokas, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG).

La wilaya de Bejaïa, en Kabylie, a été secouée ce mercredi par un tremblement de terre qui a été ressenti à travers plusieurs communes. Le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) a indiqué que cette secousse tellurique, d'une magnitude de 3,9 sur l'échelle ouverte de Richter, avait été enregistrée à 13h45. Son épicentre a été situé à 4 kilomètres au nord-est de la ville côtière d'Aokas.

Selon des sources locales, la secousse n'a fait aucun dégât matériel ni humain. Toutefois, elle a causé une grande panique chez les citoyens, tant le tremblement a été fortement ressenti.

Plus de peur que de mal

Pour rappel, depuis quelques jours, l'Algérie connaît plusieurs secousses telluriques. L'avant-dernière a été signalée dans la nuit de lundi à mardi 14 juillet dans la wilaya de Mostaganem, à l'ouest d'Alger.

D’une magnitude de 3,2 sur l’échelle ouverte de Richter, cette secousse a été enregistrée à 00H32, a indiqué le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et Géophysique (CRAAG). Selon la même source, l’épicentre de la secousse a été localisé à 5 km au sud-est de la localité de Aïn Boudinar.

À lire aussi :  À Grenoble, un homme armé menace de mort « les mauvais musulmans »

Il y a lieu de noter que la wilaya de Mostaganem a déjà connu un autre tremblement de terre, dimanche, de 3,1 sur l'échelle ouverte de Richter. L’épicentre a été localisé à 15 km au sud-est de la même wilaya. Fort heureusement, les deux secousses n'ont causé aucun dégât.

Lire aussi : La Méditerranée frappée par une forte activité sismique