L'assassin de la jeune femme retrouvée morte dans une forêt à Tipaza, à l'ouest de la capitale Alger, a été identifié puis arrêté par la Gendarmerie nationale. Il s'agit d'un père de famille qui avait une liaison avec sa victime. Son arrestation a été opérée ce samedi 18 juillet, soit huit jours après la découverte du corps sans vie de la jeune femme. 

Le meurtrier, âgé d'une cinquantaine d'années, est marié et père de famille. Il a même des petits-enfants. Il assassiné la trentenaire, avec laquelle il entretenait une relation extraconjugale, afin de dissimuler sa liaison et éviter un scandale de mœurs. Pour exécuter son crime, il a demandé à sa maîtresse de le rejoindre dans son véhicule. Une fois cette dernière à bord, il l'a poignardée mortellement avant de se débarrasser du corps dans la forêt de Beni Milleuk.

Lacérée à l’arme blanche

Ainsi, le 10 juillet, le corps sans vie et portant des traces de blessures a été retrouvé dans ladite forêt, située à l’extrême sud-ouest de la wilaya de Tipaza. Alertée, la Protection civile a immédiatement procédé à l’évacuation de la dépouille vers la morgue de l’hôpital pour les besoins de l’autopsie.

Le rapport du médecin légiste a révélé que la jeune femme, âgée de 30 ans, a été lacérée à larme blanche, ce qui a causé sa mort. La thèse du crime étant confirmée, la Gendarmerie nationale a aussitôt ouvert une enquête qui a donc mené à l’identification et à l’arrestation du quinquagénaire auteur de cet effroyable féminicide qui a ébranlé toute la région.

À lire aussi :  La jeune Sihem Belouahmia retrouvée morte dans une forêt

Lire aussi : Femme tuée et enterrée dans son appartement à Tébessa : La police arrête le suspect