Une femme médecin a été trouvée morte dans son appartement mardi 21 juillet 2020 dans la ville de Tiaret. Âgée de 27 ans et répondant aux initiales A. L., elle travaillait dans une polyclinique en tant que médecin généraliste, indiquent des sources concordantes. Les causes de sa mort restent encore inconnues, affirment les mêmes sources.

Le chef-lieu de la wilaya de Tiaret, à l'ouest de l'Algérie, a enregistré, mardi 21 juillet, la disparition tragique d'un de ses médecins. La victime n'est autre qu'une femme, âgée de 27 ans, dont le corps sans vie a été découvert dans son appartement.

Aussitôt alertés, les agents de la protection civiles se sont déplacés sur les lieux. Ils n'ont cependant fait que constater le décès de cette jeune médecin généraliste. Le cadavre a été transféré à la morgue de l'hôpital Youcef Damardji de la même ville pour les besoins de l'autopsie.

De leur côté, les services de sécurité ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de ce décès. Un décès qui a secoué la région. La victime qui exerçait dans la polyclinique de Guertoufa, commune limitrophe du chef-lieu de la wilaya de Tiaret, était connue et appréciée dans la contrée. Ses collègues parmi les médecins et infirmiers de l'établissement où elle travaillait étaient sous le choc.

À lire aussi :  À Grenoble, un homme armé menace de mort « les mauvais musulmans »

Cette tragédie est depuis mardi sur toutes les lèvres. Les habitants s'interrogent en effet sur les causes de cette mort mystérieuse. Chacun va de son propre commentaire et analyse en attendant de connaitre les conclusions des investigations menées par les services de sécurité.

Ce décès fait rappeler la disparition tout aussi mystérieuse d'un jeune infirmier dans son lieu de travail à Boumerdes. C'était le 13 juin dernier. Ce jour là, la victime Amine Z. âgé de 31 ans a été trouvé mort au niveau du service de réanimation de l’hôpital de Thenia.

Lire aussi : Agressions et violence contre les médecins : Le gouvernement durcit le ton