Les feux ont ravagé plusieurs forêts dans différentes régions du pays ces dernières 24 heures. Les incendies, qui se sont déclarés à Tizi Ouzou, Bejaïa, Sétif et Tiaret, ont réduit en cendres d'importantes surfaces de massifs forestiers dans ces wilayas.

Ainsi, des dizaines de départs de feu ont été signalés dans plusieurs régions du pays. Ces incendies ont causé d’énormes dégâts sur la nature. Des hectares entiers de couvert végétal ont été calcinés par les incendies. C'est une véritable catastrophe écologique.

A Tizi Ouzou, les flammes ont ravagé plusieurs hectares de forêts. Le Parc du Djurdjura, connu pour être une réserve naturelle, est particulièrement touché. Ces incendies ont aussi touché plusieurs communes, notamment Ouadhias, Iferhounene, Ouacif, Ifigha, Abi Youcef, Yakourene, Idjer, Aït Aïssa Mimoun, Aït Boumahdi, Aït Chafaâ, Aït Yahia Moussa, Bouzguene, Illilten, Aït Aguacha ainsi que Aïn El Hammam.

Bejaïa a aussi connu plusieurs départs de feu. Selon les services de la Protection civile de la wilaya, 32 de départs de feux ont été enregistrés entre  dimanche et lundi. Les feux ont aussi dévasté plusieurs hectares de végétation ainsi que des arbres fruitiers, tels que des oliviers et des figuiers.

Sétif et Tiaret ravagées

Dans la wilaya de Sétif, près de 100 hectares de forêts et de vergers ont été ravagés ces dernières 24 heures par un incendie déclaré dimanche dans la localité d’Agmoun, dans la commune de Bousselam, dans le nord de la wilaya de Sétif. Cet incendie s'est ensuite propagé pour toucher la région de Beni Djemati, dans la commune de Beni Chebana.

À lire aussi :  Classement de Shanghai 2022 : Les universités d'Afrique du Nord absentes

Quant à la wilaya de Tiaret, les feux ont parcouru la forêt du Plateau (commune de Tiaret). Il s'est propagé dans toute la région à cause des vents favorables. Le feu a également ravagé des dizaines d'hectares de pins d’Alep. Il a aussi causé des dommages sur une grande superficie de pinèdes et causé la perte de nombreux oiseaux et animaux.

Cependant, hormis la faune et la flore, les incendies n'ont engendré aucun dégât humain. La fumée a, par ailleurs, incommodé plusieurs personnes âgées qui ont été secourues par les éléments de la Protection civile.

Lire aussi : Kabylie : Plusieurs forêts ravagées par le feu