L'Aïd El Adha en Algérie a été marqué par deux terribles drames qui se sont produits dans deux wilayas de Kabylie. En effet, deux individus de Bouira et de Bejaïa ont décidé de mettre un terme à leurs vies au premier jour de cette fête religieuse.

La paisible localité de Amarat, relevant de la commune de Barbacha, dans la wilaya de Bejaïa, en Kabylie, a vécu un Aïd plutôt triste. Dans la journée de vendredi 31 juillet, cette région a été secouée par le suicide par pendaison d'un villageois. Le corps sans vie a été découvert dans un endroit boisé, à quelques encablures de la demeure de la victime. Il s’agit d’un homme âgé de 47 ans.

Les éléments de la Protection civile ont transféré le corps inerte à la morgue de l’hôpital d’Amizour, en compagnie de la gendarmerie locale, pour les besoins d’investigations sur ce cas de suicide qui a mis en émoi toute la région en ce jour de fête.

Un jeune homme retrouvé pendu dans une étable à Bouira

Le même jour, les habitants du village de Merkala, dans la commune de Taghzout, dans le nord-est de Bouira, ont vécu le même drame : un homme âgé de 27 ans s'est donné la mort par pendaison. Le corps sans vie du malheureux a été découvert par le père de ce dernier, à l'intérieur de l'étable de la résidence familiale.

À lire aussi :  Mutinerie dans le plus grand Centre de rétention de sans-papiers en France

La dépouille du jeune homme a été acheminée vers la morgue de l'hôpital Mohamed Boudiaf de Bouira. De leur côté, les éléments de la gendarmerie nationale ont ouvert une enquête approfondie pour connaître les raisons qui ont poussé la victime, appréciée de tous, à mettre fin à ses jours.

Lire aussi : Algérie : Un homme froidement assassiné au premier jour de l’Aïd