La police française a arrêté dans la soirée du mardi 4 août un ressortissant algérien âgé de 31 ans visé par un mandat d’arrêt européen. L’homme a été interpellé alors qu’il se faisait soigner à l’hôpital de Chambéry dans le sud-est de la France. Le prévenu est suspecté dans plusieurs délits et crimes commis en Suisse, rapporte le journal français Le Dauphiné Libéré.

Selon la même source, le jeune Algérien est sous le coup d’un mandat d’arrêt européen. Les éléments de la police de Chambéry ont réussi à l’interpeller alors qu’il était hospitalisé dans un établissement de la ville. Le prévenu est suspecté dans plusieurs délits et crimes commis en Suisse, dans le canton de Genève.

Il aurait commis en mai dernier des cambriolages et volé des montres de luxe de marque Rolex ou Breitling à Onex. Le trentenaire algérien est également accusé d’avoir volé des armes de poing et séquestré une personne lors d’un autre cambriolage. Le prévenu a été écroué dans l’attente d’être remis aux autorités helvétiques. Il encourt en Suisse une peine de 15 ans de prison. Il sera très probablement expulsé.

Pour rappel, en février dernier, le groupe d’enquête des mineurs non accompagnés dépendant de la brigade de police de Bordeaux, dans le Sud-ouest de la France, a arrêté quatre frères et sœurs issus d’une famille algérienne. La fratrie est accusée d’avoir exploité entre 50 et 100 mineurs non accompagnés, originaires d’Algérie et du Maroc.

À lire aussi :  Une Allemande tue une Algérienne pour simuler sa mort

Les membres de la famille d’origine algérienne est à la tête d’un réseau de vol et de recel de biens et d’objets de valeur impliquant des mineurs non accompagnés et originaires d’Algérie et du Maroc.