Dans un fait insolite et unique en son genre, un homme a consommé 351 figues de barbarie en Algérie. Cela s'est passé jeudi 6 août 2020 au niveau de la localité de Aïn Beïda, dans la wilaya d'Oum El Bouaghi. Il sera évacué en urgence à l'hôpital où il subira une intervention chirurgicale. La victime s'en est sortie indemne et est rentrée chez lui le jour même.

Un citoyen a été sauvé in-extremis, jeudi 6 août 2020 à Oum El Bouaghi, après avoir consommé une quantité importante de figues de barbarie. Le patient est âgé de 55 ans, explique l'Association algérienne pour la protection et l'orientation du consommateur et son environnement (APOCE) dans une note d'information publiée ce vendredi 7 août 2020.
Le malheureux a été admis au niveau de l'Etablissement hospitalier privé El Amir, de Aïn Beïda. Il a été pris en charge au service des urgences chirurgicales. Le patient souffrait d'un fécalome (Un obstacle à la fin du tube digestif, suite à un dysfonctionnement de la digestion), explique la même source.

Sauvé in extremis

C'est le patient lui même qui a avoué qu'il avait consommé autant de figues de barbarie. "Après avoir été pris en charge par un chirurgien, le quinquagénaire a avoué avoir consommé 351 figues de barbarie...", affirme en effet la même source.
Selon l'Association (APOCE), le patient a quitté l'Etablissement hospitalier le jour même, "en bonne santé". Après sa mésaventure, le quinquagénaire a juré de renoncer définitivement à ce fruit de saison. Un fruit qui doit être comme toute chose consommé avec modération, a tenu à signaler la même organisation.
Il faut dire que la figue de barbarie est très prisée en Algérie. Son goût et sa saveur particulière font d'elle un fruit irrésistible. En outre, les médecins lui reconnaissent plusieurs vertus. En consommer une grande quantité mène inéluctablement à l'hôpital. Le pauvre homme d'Oum El Bouaghi l'a appris à ses dépens.