Un petit garçon de quatre ans a chuté de haut d’un immeuble du centre-ville d’Azeffoun, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, en Kabylie. L’enfant a trouvé la mort dans la matinée de ce samedi 8 août, après avoir fait une chute du quatrième étage. Il est décédé sur le coup, rapportent des sources locales.

Selon les mêmes sources, à l'arrivée des secours, l'enfant présentait « une hémorragie importante et était en arrêt cardio-respiratoire et n'a pu être réanimé ». Le corps de la victime a été transporté en urgence par les éléments de la protection civile vers l’hôpital d'Azeffoun.

D'après les premiers éléments, l'enfant aurait échappé à la vigilance de ses parents et a escaladé pour accéder à la fenêtre qui était ouverte.

En Algérie, la chute est l'accident domestique le plus fréquent et la première cause de mortalité pour les enfants. Le mois dernier, un enfant de 3 ans a trouvé la mort après avoir fait une chute du septième étage d’un immeuble à Skikda. Âgée de trois ans, la victime n’est pas décédée sur le coup. Elle a succombé à ses blessures au niveau de l’hôpital de la ville.

En avril dernier, un garçonnet de 5 ans de la wilaya de Relizane est tombé du cinquième étage d’un immeuble. Moins d’un mois plus tard, c’est un nourrisson de 12 mois qui décède suite à une chute du quatrième étage, dans la wilaya de Tipaza.

À lire aussi :  À Grenoble, un homme armé menace de mort « les mauvais musulmans »

Avant ces accidents mortels, un bébé s’en est miraculeusement sorti, après une chute du troisième étage. C’était le 11 mars dernier, dans la wilaya de Bouira, en Kabylie. Ce genre d’accident devient malheureusement fréquent en Algérie, malgré les appels incessants à la vigilance à l’endroit des parents.