La Cour d'appel près le tribunal criminel d'Oran a condamné un groupe de sept personnes à de lourdes peines de prison, allant de 7 à 20 années, pour leur implication dans une affaire de trafic de drogue dure. Parmi les condamnés, un chanteur de raï dit Cheb Hicham ainsi qu'un baron de la drogue de nationalité marocaine, a rapporté, mardi 11 août, le quotidien francophone L'Expression. 

Selon la même source, l'affaire remonte au mois de février 2016. Sur la base d'informations reçues sur un réseau de trafic de substances illicites dans l'ouest de l'Algérie, les éléments de la gendarmerie nationale ont lancé une vaste opération d’investigations. Ce qui a abouti à l'arrestation d'un véhicule de marque française, au niveau de la route nationale n°2.

Après une fouille minutieuse, les gendarmes ont mis la main sur une quantité de 10 000 comprimés de psychotropes et 1 kg de cocaïne, dissimulés dans le moteur du véhicule. Interpellé, le chauffeur, âgé de 37 ans, a révélé, lors de l'interrogatoire, que la cargaison qu'il transportait venait du Maroc et qu'elle lui avait été remise par « un baron de la drogue marocain au niveau de la région de Achaâcha (localité frontalière entre l'Algérie et le Maroc) ».

La cocaïne provenant du Maroc revendue à 20 000 dinars le gramme en Algérie

Le chauffeur a ensuite indiqué que sa mission consistait à remettre « la marchandise à un chanteur de raï, qui l'attendait dans une cafétéria au niveau du quartier populaire de Gambetta à la ville d'Oran ». Et de révéler ensuite que « les trafiquants commercialisaient les comprimés psychotropes à raison de 1 500 dinars le comprimé et la cocaïne à raison de 20 000 dinars le gramme ». Après des investigations profondes, les enquêteurs ont finalement réussi à arrêter cinq individus. Tandis que les accusés principaux, à savoir Cheb Hicham et le baron de la drogue marocain, demeurent en fuite.

À lire aussi :  À Grenoble, un homme armé menace de mort « les mauvais musulmans »

Lors du procès qui s'est déroulé cette semaine, l'avocat général avait requis la prison à vie à l'encontre de tous les prévenus. Mais le tribunal criminel d'Oran a finalement décidé de condamner les sept mis en cause, poursuivis pour trafic de psychotropes et de drogue dure et appartenance à un réseau criminel de trafic de drogue, à des peines allant de 7 à 20 années d'emprisonnement. La Cour a également lancé un mandat d'arrêt international contre le chanteur Cheb Hicham et le ressortissant marocain.

Lire aussi : Algérie : Saisie d’une grande quantité de cocaïne à Oran