Un jeune étudiant algérien a reçu des menaces de mort en France pour une histoire d'argent qu'il devait à ses agresseurs. Ces derniers, au nombre de deux, ne sont autres que ses compatriotes, a rapporté le quotidien régional Le Télégramme.

Âgé de 24 ans, l'étudiant algérien a vécu, lundi 10 août, en Bretagne, dans le nord-ouest de la France, un véritable cauchemar. Deux autres jeunes étudiants, également originaires d'Algérie, ont décidé de faire payer, par tous les moyens, à leur camarade de promo une dette non-payée.

Pour cela, un d'entre eux a appelé la victime, vers 23h40, et lui a donné rendez-vous dans son domicile, dans la ville de Brest, pour régler sa dette. Mais dès son arrivée, le jeune Algérien a été menacé au couteau par ses deux compatriotes. Ces derniers l'ont ensuite ligoté sur une chaise et l'ont menacé de mort s’il ne remboursait pas sa dette.

Sous la menace, l'Algérien finit par virer une somme de 1 300 euros à ses bourreaux

Décidés à récupérer coûte que coûte leur dû, les deux agresseurs ont tailladé les doigts de leur victime au couteau pour la forcer à leur révéler ses identifiants bancaires. Ce que le jeune étudiant algérien finit par exécuter en faisant un virement de 500 euros sur le compte de l’un de ses agresseurs.

Loin d'être satisfait, l'un des bourreaux s’est rendu au domicile de la victime pour récupérer sa carte bancaire et procéder à deux nouveaux virements sur son compte, d’un montant total de 800 euros.

Après avoir récupéré la somme totale de 1 300 euros, les deux Algériens  libèrent leur compatriote. Ils l'ont cependant menacé de mort s'il prévenait la police. Mais la victime s'est aussitôt rendue au commissariat pour dénoncer ses deux agresseurs. La police a d'ailleurs réussi à interpeller l'un d'eux vers 2 heures du matin et l'a placé en garde à vue. Son complice demeure toujours en fuite.

Lire également : Mort mystérieuse d’un étudiant algérien à Paris