Deux jeunes Algériens ont été retrouvés morts, ce samedi 15 août, à l'intérieur du conteneur d'un navire au port de Valence, en Espagne. L'enquête de la garde civile espagnole indique que les deux ressortissants algériens seraient morts par asphyxie, rapporte le journal espagnol La Tribuna de Ciudad Real.

Le phénomène de l’immigration clandestine (Harga) continue de faire des victimes parmi les Algériens. Selon le journal régional, les deux jeunes décédés seraient des candidats à l’immigration clandestine. Ils se seraient cachés, avec trois autres passagers clandestins de nationalité algérienne, à l'intérieur du conteneur du navire.

Les services de la garde civile espagnole ont ouvert une enquête sur les circonstances de la mort de deux jeunes Algériens. Selon la même source, les deux hommes s’étaient cachés dans le conteneur d'un navire arrivé au port de Valence à l'aube.

En attendant les résultats de l'autopsie, qui déterminera la cause exacte du décès, l'enquête préliminaire indique que les deux hommes seraient probablement morts d'asphyxie. De leur côté, les trois autres passagers clandestins retrouvés vivants présentaient des symptômes de déshydratation. Le Centre d'information et de coordination d'urgence (Cicu) a pris en charge les trois migrants, également de nationalité algérienne.

Il faut rappeler que c'est le deuxième cas du même genre enregistré dans le port de Valence cette semaine. Vendredi, deux autres passagers clandestins ont trouvé la mort après avoir sauté dans l'eau depuis un navire en entrant dans le port de Valence.

À lire aussi :  Kamel Meziani, « éminent narco », devant la justice française

Le 2 août dernier, les services espagnols de sauvetage en mer avaient repêché le corps sans vie d’un Algérien au large d’Almeria. Les mêmes services avaient également sauvé trois personnes, alors que sept autres étaient portées disparues.

Lire aussi : Les harraga algériens affluent vers les côtes espagnoles