Un nouveau suicide a été enregistré en Algérie. Un jeune à la fleur de l'âge a mis un terme à ses jours à Bouira, dans la matinée de ce samedi 22 août. Les causes de son acte demeurent pour l'heure inconnues, a-t-on appris de sources concordantes.

Les habitants de la commune d'Aït Laâziz, dans la wilaya de Bouira, en Kabylie, ont été choqués d'apprendre le suicide de Farid B, âgé d'à peine 25 ans. Ce dernier a été retrouvé pendu à un olivier, non loin de son domicile familial.

Arrivés sur place, les éléments de la protection civile ont constaté le décès du jeune homme et transféré sa dépouille vers la morgue de l'hôpital Mohamed Boudiaf de Bouira. Les services de sécurité ont, de leur côté, ouvert une enquête pour connaître les circonstances de ce drame.

Les habitants de la localité ont reçu la nouvelle avec consternation. Ils s'interrogent sur les raisons qui ont poussé Farid à ce geste désespéré, d'autant plus qu'il ne souffrait d'aucun trouble mental.

Les suicides se multiplient en Kabylie

Il faut dire que de nombreux suicides ont été enregistrés depuis quelques semaines dans la région de Kabylie. Le 27 juillet dernier, un commissaire principal de la police a mis fin à ses jours à l’aide de son arme de service, dans la wilaya de Bejaïa.

À lire aussi :  France : Un Algérien refuse d'être expulsé et agresse des policiers

Le 31 juillet, correspondant au premier jour de la fête de l’Aïd El Adha, a été marqué par deux terribles drames qui ont ébranlé deux wilayas de Kabylie. Deux personnes, l’une à Bejaïa et l’autre à Bouira, ont mis fin à leurs jours au 1er jour de la fête du sacrifice. Un autre homme, âgé d’environ 70 ans, s'est donné la mort le 10 août à Bouira. Le septuagénaire s’est suicidé par pendaison à l’intérieur de son domicile.

Lire aussi : Kabylie : Un patient se jette du 2e étage au CHU de Tizi Ouzou