Un homme âgé de 30 ans s'est immolé par le feu dans la wilaya de Tiaret, dans l’ouest de l’Algérie. Le trentenaire a commis cet acte suicidaire pour protester contre son arrestation par les services de sécurité. L’homme faisait l'objet d’un mandat d’arrêt émis par la justice dans une affaire d’association de malfaiteurs, a indiqué, dimanche 23 août, un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale  (DGSN). 

Selon le communiqué, l’homme a été évacué à la polyclinique de Aïn Dheb et mis sous surveillance médicale avant de le transférer à l'EHU d'Oran, où il a rendu l'âme. La DGSN explique que « les éléments de la police relevant de la Sûreté de daïra de Aïn Dheb (Tiaret) se sont déplacés récemment à un des quartiers de la ville pour appréhender un individu faisant l'objet d'un mandat d'arrêt pour association de malfaiteurs, coup et blessure par une arme, destruction de biens d'autrui et violation de domicile par effraction ».

Face à cette situation, « les éléments de la police ont tenté de raisonner le jeune homme et de le convaincre de renoncer à mettre ses menaces en exécution, mais ce dernier s'est aspergé d'essence et s'est immolé par le feu, ce qui lui a causé des brûlures graves, » précise le communiqué.

Pour rappel, en juin, un marchand a voulu se donner la mort en se brûlant devant des dizaines de vendeurs et de passants dans le marché de la Bastille dans la wilaya d’Oran. Son acte aurait un lien avec l’interdiction des autorités locales de le laisser exercer dans ce marché.

L’homme, âgé de 40 ans, n’a pas hésité à se mettre le feu après s’être aspergé d’essence. Un incident qui a provoqué la stupéfaction des marchands et des riverains. L’individu a recouru à ce geste après que les autorités lui ont interdit de poursuivre l’activité commerciale qu’il exerçait depuis 20 ans dans ce marché.

Lire aussi :  Algérie : Un jeune homme tente de s'immoler par le feu à Sétif