Le procès en appel du journaliste Khaled Drareni et des deux militants Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche a été programmé ce mardi 25 août par la Cour d'Alger. Khaled Drareni ainsi que Samir Belarbi et Slimane Hamitouche seront jugés le 8 septembre, selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Ce procès très attendu, vu la vague d'indignation qu'a suscitée la condamnation à la prison ferme du journaliste Khaled Drareni et des deux militants Samir Belarbi et Slimane Hamitouche, a été enfin programmé pour le 8 septembre. La justice aura une nouvelle occasion de rectifier un jugement dans un dossier vide, selon les avocats qui ont qualifié le verdict de "sanction politique", notamment contre Khaled Drareni qui n'a fait qu'exercer sa profession de journaliste.

Il faut rappeler que Khaled Drareni a été condamné, le 10 août, à 3 ans de prison ferme, tandis que les deux activistes Samir Belarbi et Slimane Hamitouche, en liberté provisoire depuis le 2 juillet, ont été condamnés à 2 ans de prison, dont 4 mois ferme, avec une amende de 50 000 DA.

Pendant le procès, qui s'est déroulé lundi 3 août, le procureur près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger a requis quatre ans de prison ferme et une amende de 100 000 dinars contre le journaliste Khaled Drareni ainsi que les deux figures du Hirak, Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche.

À lire aussi :  Visites et gestes diplomatiques : L'Occident veut s'assurer les faveurs d'Alger

Arrêté en mars dernier en marge d’une manifestation du Hirak, Khaled Drareni a été placé en détention préventive le 29 mars. Il est poursuivi pour « atteinte à l’unité nationale » et « incitation à attroupement non armé ». Khaled Drareni bénéficie de la solidarité de nombreux journalistes dans le monde, ainsi que du soutien de députés du Parlement européen.

Lire aussi :Observ’Algérie exige la libération immédiate du journaliste Khaled Drareni