L'ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia a été transféré, mercredi 26 août, de la prison de Koléa, où il purgeait sa peine, à la prison de Abadla, dans la wilaya de Bechar, à 1 000 km au sud-ouest d’Alger, selon le journal El Watan qui cite des sources judiciaires. L'ex-Premier ministre, condamné à 12 ans de prison ferme par le tribunal de Sidi M’hamed, est ainsi éloigné de la capitale.

Ahmed Ouyahia est le troisième prisonnier du clan Bouteflika à être transféré loin de la capitale ces dernières semaines. En effet, le 12 août, deux autres détenus avaient été transférés hors de la capitale. Il s'agit de l'ex-président du FCE, Ali Haddad, transféré à la prison de Tazoult (Batna), et de Tahkout Mahieddine, patron du groupe TMC, transféré, quant à lui, à la prison de Babar (Khenchela). Les deux hommes d'affaires ont été condamnés à de lourdes peines de prison ferme. Ils étaient également incarcérés à la prison de Koléa.

Les raisons du transfert inconnues

Le transfert des deux hommes a été décidé au lendemain du recours par Ali Haddad aux services du bureau américain de lobbying (SPG), dont le président est Robert Stryk, chargé de le défendre au niveau international. Cependant, si les raisons du transfert de Ali Haddad sont connues, celles d’Ahmed Ouyahia restent inconnues. L'ex-Premier ministre a été condamné; le 1er juillet, à 12 ans de prison ferme par le tribunal de Sidi M’hamed. L'homme, qui a été quatre fois Premier ministre du temps du règne de Abdelaziz Bouteflika, est cité dans plusieurs affaires de corruption.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

Il faut rappeler que l’ancien chef du gouvernement a révélé qu’il souffrait d’un cancer. Une maladie qu’il avait découverte en mars 2019, immédiatement après son départ du gouvernement, selon lui. Ce transfert compliquera davantage ses soins et l’éloignera aussi de sa famille et de ses avocats.

Lire aussi : Algérie : Les frères Kouninef enfoncent Ouyahia et Sellal