Les éléments de la police judiciaire de la wilaya de Relizane, dans le nord-ouest du pays, ont procédé à l’arrestation d’un charlatan en compagnie de deux femmes. Il a été interpellé alors qu’il s’adonnait à des rituels de « sorcellerie » dans un magasin de friperie, indique, ce jeudi 27 août, le journal arabophone El Bilad.

Selon la même source, les éléments de la police judiciaire, munis d’un mandat de perquisition, ont fait une descente dans le magasin de vêtements d'occasion du suspect. Au moment de l'interpellation, il était en compagnie de deux femmes et s’adonnait à « des rituels de sorcellerie ».

Plusieurs pièces à conviction

Transformée en véritable sanctuaire de "magie", la boutique du charlatan, âgé d’une cinquantaine d’années, a été fouillée de bout en bout par les forces de l’ordre. Ainsi, des bouts de papier contenant des écritures illisibles, des talismans, un livre du coran, des plantes médicinales et plusieurs potions ont été saisis et seront présentés aux autorités judiciaires en tant que "pièces à conviction".

Comme tous les charlatans, le quinquagénaire faisait croire à ses victimes qu'il avait des pouvoirs surnaturels et pouvait intervenir en leur faveur en accomplissant des rites dont lui seul a le secret. L’enquête, toujours en cours, a révélé qu'il faisait payer ses services.

À lire aussi :  L'imam djihadiste Youssef al-Qaradâwî est décédé à l'âge de 96 ans

La chasse aux charlatans et aux escrocs se poursuit en Algérie. Pour rappel, vendredi 21 août, en Kabylie, les éléments de la Gendarmerie nationale avaient arrêté deux autres charlatans. Il s'agit d'un couple qui agissait dans son domicile conjugal, situé dans la commune de Mechtras, à 32 km au sud de la ville de Tizi Ouzou.

Kabylie : Un ressortissant étranger arrêté pour proxénétisme et charlatanisme