Un corps humain en état de décomposition a été retrouvé, vendredi 28 août, dans un fossé du jardin Khafji, dans la wilaya de Ouargla, dans le sud de l’Algérie. Le corps a été transféré à la morgue de l’hôpital Mohamed Boudiaf pour les besoins de l’autopsie, rapporte le journal arabophone Ennahar.

Selon la même source, les éléments de la protection civile sont intervenus pour évacuer le corps. Les services de sécurité ont ouvert une enquête pour élucider les circonstances exactes de cette mort suspecte. Une autopsie sera effectuée sur le corps de la victime pour découvrir les causes du décès.

Aucune information sur l’identité du défunt n’a été révélée pour le moment.  L’enquête a été confiée au service de police judiciaire pour tenter d’éclaircir cette affaire et connaître, notamment, les causes de cette mort. La police scientifique s’est également dépêchée sur place. Elle a procédé à l’inspection des lieux pour récolter d’éventuels indices pouvant aider à résoudre cette affaire.

Pour rappel, en juin dernier, le corps sans vie d’une femme a été retrouvé dans le sous-sol inondé d’une bâtisse en cours de construction de la localité de Kaous, dans la wilaya de Jijel. Les sapeurs-pompiers sont intervenus dans la soirée de la même journée pour évacuer le corps.

À lire aussi :  L'ancien DG de l'aéroport d'Alger à nouveau devant la justice

Sur les lieux du drame, une équipe de plongeurs a été mobilisée pour repêcher la dépouille, car le sous-sol en question était complètement submergé. Une enquête a été ouverte afin de procéder à l’identification de la victime et éclaircir les zones d’ombre qui entourent cette affaire. Au vu des premiers indices, les enquêteurs privilégient la thèse du meurtre.