Une violente dispute entre deux frères a viré au drame dans le quartier de Bokaro, à l’est de la ville de Bejaïa, en Kabylie. Un jeune homme a tué froidement son propre frère d’un coup de poignard dans le cœur, dans la nuit de vendredi 28 août. Le présumé meurtrier a été arrêté par la police, qui a ouvert une enquête, rapporte le journal arabophone Echorouk.

Selon la même source, le mis en cause a poignardé mortellement son propre frère suite à une banale dispute. Le fratricide a été commis dans le quartier de Bakaro, à Tichy, dans la nuit de vendredi. La victime, qui a reçu un coup de poignard en plein cœur, a succombé à sa grave blessure. Son assassin a été arrêté par les services de sécurité.

 La triste nouvelle a vite fait le tour de cette ville côtière de Kabylie. Aussitôt alertés, les services de sécurité se sont déplacés sur les lieux de drame. Les motivations du tueur et les raisons qui l’ont poussé à commettre cet ignoble crime restent, pour le moment, inconnues.

Le tueur a été arrêté par les services de sécurité. Une enquête a été aussitôt enclenchée pour déterminer les circonstances et les causes de ce fratricide qui a jeté l’émoi sur toute la région de Tichy.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de transfert de devises vers l'étranger

A noter que, depuis le début de l’année 2020, le nombre des meurtres et d’agressions s’est démultiplié en Algérie. Une recrudescence alarmante des cas de violence et de drames familiaux a été enregistrée, notamment durant le confinement.

A titre d’exemple, dans la localité de Chelghoum El Aïd, dans la wilaya de Mila, une jeune fille, âgée de 22 ans, aurait tué son frère aîné de 29 coups de poignard dans le thorax. La victime a été retrouvée gisant dans une mare de sang dans la cuisine de la maison familiale. Les motifs de ce fratricide n'ont pas encore été élucidés.