Pour réclamer des projets de développement, des élus locaux ont mené une action de rue mercredi 2 septembre 2020 en Kabylie. Il s'agit des élus de l'Assemblée populaire communale (APC) de Yakouren, dans la wilaya de Tizi-Ouzou qui ont procédé à la fermeture de la route nationale n° 12 au niveau de  leur localité. 

Le phénomène de la fermeture des routes est de retour en Kabylie. Jusque là, c'était la population locale, notamment dans les wilayas de Tizi Ouzou et Bejaïa qui opte pour ce genre de manifestations afin de faire entendre sa voix. Mais, ce mercredi 2 septembre 2020, ce sont des élus qui sont sortis dans la rue pour réclamer le développement.

Il s'agit des élus de l'exécutif communal de Yakouren, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. La décision de recourir à cette action a été prise mardi 1 septembre. "Suite à la réunion aujourd'hui (mardi 1 septembre) avec les comités de villages de la commune et après de multiples tentatives de trouver des solutions aux différents problèmes ( eau, école, routes, investissement et dilapidation des biens communaux) et les fausses promesses des autorités qui bloquent toute action de développement de la commune, nous avons le regret de vous informer de la fermeture de la route nationale n° 12 le mercredi 2 septembre 2020 à partir de 6h", explique l'exécutif dans une déclaration rendue publique mardi.

Des véhicules pour fermer la route

Ainsi, tôt dans la matinée de ce mercredi, les élus, à leur tête le maire de la municipalité d'obédience FLN, sont passés à l'action. Ils ont en effet bloqué la route au niveau de la localité de Yakouren en usant de leurs véhicules. Il va sans dire que cette fermeture a causé des désagréments aux automobilistes sachant que cette route qui relie la wilaya de Tizi-Ouzou à Bejaïa est très fréquentée. Pour les initiateurs de cette manifestation, elle constituait cependant l'ultime recours pour se faire entendre.