La famille de l’ex-chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah, a décidé de porter plainte contre le journal algérien El Watan, rapportent, ce samedi 5 septembre, des sources concordantes. Une démarche qui fait suite aux révélations du quotidien sur la fortune colossale que les enfants du défunt Ahmed Gaïd Salah auraient amassée.

La famille de l'ancien chef d'état-major de l'armée, le général Ahmed Gaïd Salah, a intenté une action en justice contre le journal El Watan. La famille du général, décédé le 23 décembre, a accusé le quotidien francophone de « diffamer et de porter atteinte à la mémoire du général et combattant décédé Ahmed Gaïd Salah ». En outre, les proches l’ancien vice-ministre de la Défense nationale, Ahmed Gaïd Salah, accusent l'organe de presse de « porter atteinte à l'image de l'Armée nationale populaire ».

Le journal El Watan déjà sanctionné

Pour rappel, le quotidien El Watan avait révélé, dans son édition du 31 août, « la fortune colossale » que les enfants du général Ahmed Gaïd Salah ont amassée. Selon le journal, les enquêtes déclenchées sur les deux enfants de Gaïd Salah se penchent sur l’origine de leurs biens. Interdits de quitter le territoire, Adel et Boumediene sont, en effet, à la tête d’une grosse fortune qui se compose de biens immobiliers, d’entreprises et autres.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Au lendemain de son article qui a fait beaucoup de bruit en Algérie, le directeur du journal, Tayeb Belghiche déclare que les sanctions n'ont pas tardé à tomber sur eux. « Je confirme que le journal a été privé de publicité publique après la publication de cet article », a-t-il déclaré à l’AFP. Le responsable dénonce : « C’est comme à l’époque de Saïd et Abdelaziz Bouteflika (l’ex-président déchu et son frère Saïd). Ce sont des pressions et des chantages intolérables ».

Lire aussi: Algérie : Deux fils de Gaïd Salah interdits de quitter le territoire